À propos

Tout cela découle du jour où je suis devenue mère, où j’ai pris en pleine face la réalité de ce que ça représentait. J’idéalisais la maternité, je voulais être parfaite, je me mettais une infinie pression. Cela m’a valu une grave dépression, une hospitalisation en unité mère-bébé, quelques médicaments. Après avoir volé en éclats, je me suis lentement recomposée. Ma fille a aujourd’hui deux ans et demi, et je sais maintenant qu’être mère, ça n’est ni ce qu’on croit, ni ce qu’on veut nous faire croire.

Mon blog est pour toutes les vraies daronnes. Celles qui ne font pas des gâteaux maison tous les jours, celles dont la morning routine se résume à des cheveux attachés à l’arrache et à quelques pâtés de mascara posés dans le métro, celles dont la maison ne ressemble pas à un magazine de déco, celles qui attendent encore que leur « nouveau-père » de mari prenne un rendez-vous chez le pédiatre.

Mère, marseillaise, féministe, mon blog se fait l’écho sans concession d’une autre maternité. Celle qui se vit dans l’intimité des foyers, sans filtre Instagram. Je veux donner de vraies ressources et offrir une parole vraie aux daronnes de tous les jours. Parce qu’on n’est pas mamans toutes seules, parce qu’on n’a pas à tout assumer, parce qu’on n’aime pas nos enfants tout le temps, ou tout de suite, parce ce que ça fait du bien de le dire, de le partager.

Explosons, mesdames !